De l’autre côté de la toile

 D’un côté l’autre ?…

    la toile tourne , se retourne, au gré des vents , au gré des souffles …

   la toile tourne, se retourne au gré de nos souffles et de nos gestes , au gré de nos brises …

                                                                                                                                                            l’alternative ? toujours !  

 

Pour la petite histoire …

Un des 7 grands collages appelés « Battants » (2009-2012)( voir rubrique ” les collés”) entrait dans  sa phase d’achèvement… : lors d’une balade en forêt , des écorces d’arbres m’attirèrent   l’œil : au retour , je retournai  ma toile et je la badigeonnai  sur l’envers façon écorce. Surgirent des effets fascinants.

L’acrylique passa au travers du tissu : ainsi naquit le double-face (voir rubrique : double-face ) : l’acrylique allait désormais traverser des dizaines de mètres de tissus et livres peints ;

Je fus séduite ;

Au cours de l’été 2009, je m’attelai à de petits formats, double-face, que je suspendis à un fil au milieu d’un cadre.

” entre 2012 et 2020, s’élaborent les toiles appelées “double-face”  sous formes de suspensions  de tailles diverses:

                –  “les temps suspendus” mesurent  50X150 et sont  montés sur socle de 2M de haut 

                –   les suspensions de taille moyenne dite  “carrés d’eau” 50X50 et des suspenssions oblongues 24X94 , se présentent sur socle de 1M de haut

                                             ou accrochées au mur 

                – les livres d’artistes les  carnets peints et de petites toiles sont également réversibles