" Nous sommes libres parce que nous sommes des singularités nées au hasard de l’histoire et du désir "                                                                                                                                                 Julia Kristeva

Le tissu-peau

ma toile … un tissu comme la peau

Une frontière, 

Une enveloppe de défense, de protection ?

                   un lieu de destruction ? ou de ré-assurance et appui ? 

Un lieu de passage entre deux mondes :  dans l’épaisseur du tissu  se produisent des échanges et des négociations vitales entre le monde  extérieur et mon monde intérieur.

                    lieu d’inconfort , lieu de repositionnement permanent : 

Le tissu-peau, dans ses choix, élabore des réponses  ; sa visibilité est  sa raison  d’ETRE – d’EXISTER

A lire (passionnant) : “le moi-peau” de Didier Anzieu

                                                     petites  suspensions  (25X95 environ)  sur tige  d’acier sur socle ?                                                                                                                                                                               ou   sous   socle mural (bois ou acier  )